Opal Orion : Opales Pr├ęcieuses et Bijoux

VENTE OPALES PRECIEUSES & CREATIONS BIJOUX SUR MESURE

  • Français (French)
  • English
A propos de l'Opale : sa Création, son Histoire, ses Légendes - OPAL ORION
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A propos de l'Opale : sa Création, son Histoire, ses Légendes
Sommaire :
1) La création de l'opale
2) L'opale et les dinosaures
3) Fossiles opalisés
4) Extractions et gisements des opales d'Australie
5) Composition chimique de l'opale
6) L'opale, son histoire, ses légendes
Articles connexes :
1) La création de l'opale :
- Il y a 150 à 140 Millions d'années :
Prenons l'exemple d'un coquillage qui est enfoui dans des sédiments d'argiles.
- Il y a 140 à 90 Millions d'années :
La pression augmente avec les sédiments qui se déposent au fur et à mesure par-dessus le coquillage.
- Il y a 90 à 30 Millions d'années :
Les carbonates se dissolvent avec, entres autres, l'augmentation de pression et laissent la place à un enrichissement en silice dû aux circulations d'eaux souterraines riches en silice dissoute.
- Il y a 30 à 20 Millions d'années :
Le dépôt d'opale s'effectue lors des variations du niveau des nappes, quand le coquillage est noyé dans ces liquides saturés en silice. L'opalisation est donc un phénomène récent à l'échelle des temps géologiques.
Coquillage, bivalve fossilisé et opalisé
Coquillage, bivalve opalisé
L'opale se trouve dans des couches d'argiles sableuses déposées il y a 100 millions d'années (Crétacé) par la mer peu profonde qui recouvrait les trois larges dépressions qui forment le Great Artesian Basin : le Carpentaria Basin, le Eromanga Basin et le Surat Basin. Les opales se rencontrent dans une couche d'argile d'environ 1 mètre d'épaisseur à une profondeur en général comprise entre 5 et 7 mètres mais pouvant aller jusquà 40 mètres.
Couches géologiques d'une mine d'opales
Couches géologiques d'une mine d'opales
Carte de l'ancienne mer intérieur Australienne : l'Artesian Bassin
Carte de l'ancienne mer intérieur Australienne : l'Artesian Bassin
La partie gris clair montre l'ancienne mer intérieure et la partie gris foncé les mines du Queensland. Toutes les opales précieuses ont été, et se trouvent dans ces vastes étendues.
Pour simplifier, l'opale s'est formée lors des variations du niveau de la mer, celle-ci remplissant les fissures et cavités du terrain de dépôt tel que le gel de silice.
2) L'opale et les dinosaures :
Grâce à d'étranges coïncidences et seulement en de rares occasions, on a retrouvé des os fossilisés de l'ère du Crétacé inférieur (il y a entre 115 et 100 millions dannées) qui se sont transformés en opale. Dans des circonstances exceptionnelles, l'opale peut montrer un jeu de couleurs éclatant.
L'opale et les dinosaures en Australie L'opale et les dinosaures en Australie
Dessin représentant Lightning Ridge il y a 100 millions d'années, et un pliosaure à droite
Les restes opalisés de l'Age des Dinosaures sont très importants pour comprendre ce qu'était l'environnement et comment ont évolué les créatures étranges qui peuplent encore l'Australie de nos jours, ce qui a permis à l'artiste d'imaginer les dessins ci-dessus représentant des dinosaures dans la région de Lightning Ridge en Australie, la capitale mondiale de l'opale noire.
3) Fossiles opalisés :
Beaucoup de fossiles opalisés ont une très haute importance pour la science internationale. Le remplacement de l'os par l'opale molécule par molécule préserve souvent les petits détails de l'anatomie interne. On a retrouvé beaucoup de beaux spécimens de restes de dinosaures fossilisés dans de l'opale, ainsi que des reptiles marins, des poissons, des mammifères et des invertébrés, fournissant à la science un fantastique aperçu.
Gastéropode fossilisé et opalisé
Gastéropode opalisé
Rostre de bélemnite fossilisé et opalisé
Rostre de bélemnite opalisé
Vertèbre de dinosaure fossilisé et opalisé : L. Ridge Australie
Vertèbre de dinosaure opalisé provenant de Lightning Ridge (Australie)
''Nessie'' , un pliosaure opalisé de trois mètres de long, exposé à la National Opal Collection
''Nessie'' , un pliosaure opalisé de trois mètres de long, exposé à la National Opal Collection à Sydney.
4) Extractions et gisements des opales d'Australie :
L'extraction de l'opale :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Lightning Ridge
Mine d'extraction d'opale noire à Lightning Ridge
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Lightning Ridge
Excavateur permettant de remonter l'opale à la surface
L'opale est l'un des rares minéraux qui peut être exploité de façon rentable par un mineur travaillant seul. La forme la plus simple de l'exploitation minière, est de creusé un puits à l'aide d'une pelle et d'une pioche directement vers le bas jusqu'à ce qu'une prometteuse veine d'opale soit découverte. Le mineur suit alors la veine en creusant des galeries à l'horizontal à l'aide de pioches et d'explosifs. En raison de la fragilité de la pierre, elle est extraite délicatement à la main ou grâce à un tournevis puis remontée dans des sceaux ou avec un treuil manuel.
Maintenant, la plupart des puits sont creusés mécaniquement avec l'assistance de bulldozers, pelleteuses, foreuses, excavateurs, etc... Une fois les puits creusés, la terre contenant les opales est remontée à la surface par un treuil automatisé.
Bien sûr, le fait de creuser un puits n'offre aucune certitude de trouver des opales et de nombreux mineurs se sont retrouvés ruinés car il n'avait rien découvert, mais les frais engendrés par les machines étaient bien présent...
Dans les champs d'opale de Coober Pedy (ce nom provenant du terme aborigène local ''Kupa Piti'' qui signifie des hommes dans des trous), les mineurs creusaient pour chercher l'opale et une fois l'extraction faite ils se dépêchaient de mettre leur maison dans les trous obtenus à cause des températures épouvantables de l'été : 50 degrés à l'ombre, et il n'y en a pas ! Il n'y avait pas non plus d'eau : très peu de pluie (150 mm/an) qui tombe en 1 ou 2 fois et ce fut catastrophique au moins une fois car tous les trous se sont remplis. Sans compter les vents de sable, bref, le climat idéal ! Mais l'appât du gain fut le plus fort et les pionniers survécurent si bien que Coober Pedy est maintenant une petite ville de 4000 âmes de 50 nationalités différentes !
Aujourd'hui, l'opale est extraite dans plusieurs régions du monde dont entre autres l'Australie, le Mexique, le Brésil, le Canada, les Etats-Unis, l'Ethiopie, et le Honduras. La majorité de l'opale sur le marché est extraite en Australie. Coober Pedy où à été tourner le film MAD MAX est la capitale de l'opale dans le monde en terme de production.
Les gisements d'opales :
Carte des mines d'opales d'Australie
Carte des mines d'opales d'Australie
Les principaux gisements d'opale en Australie se trouvent le long du rivage de ce qui fut autrefois une mer intérieure connue sous le nom d'Eromanga Sea à l'intérieur du grand bassin Artésien (partie en orange sur la carte). Les principales régions minières pour la production d'opales d'Australie sont White Cliffs, les gisements du Queensland, Lightning Ridge, Grawin, Glengarry, Coober Pedy, Andamooka, Mintabie et Lambina.
White Cliffs :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : White Cliffs L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : White Cliffs
Puits de forrages dans les mines d'opales de White Cliffs
Le commerce minier débuta à la fin des années 1880 aux gisements de White Cliffs en Nouvelle Galles du Sud. Les opales extraites à cet endroit enthousiasmèrent le monde entier et la ville se développa très vite. Dans les années 20 la population était de plus de 3000 personnes. White Cliffs produisait des barres de matériau de fine qualité en des quantités que le monde n'avait pas connu jusqu'alors. Malheureusement, le filon principal s'épuisa dans les années 30 et le gisement n'eut plus qu'à s'éteindre.
Les gisements du Queensland :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Queensland L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Queensland
Mines d'opales du Queensland
Les gisements du Queensland s'étendent sur 1000 kilomètres et génèrent quasiment toutes les opales boulder du monde. Cette opale est produite dans des endroits reculés à proximité de Yowah, Eromanga, Jundah, Opalton et Winton. Pratiquement toutes les opales sont extraites de mines à ciel ouvert. On casse les grands et les petits rochers de grès riches en fer, à la recherche d'un insaisissable filon d'opale.
Lightning Ridge :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : L. Ridge L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : L. Ridge
Entrée de la ville et mines d'opales de Lightning Ridge
Les mines d'opales de la région de Lightning Ridge (Australie)
Cliquez sur l'image pour télécharger le document (6 Mo) en grand format
Ce gisement fut découvert en 1905 par des chasseurs de kangourous. Quasiment toute la production des plus belles opales noires d'Australie provient du Ridge et, malgré une récente baisse de production, il reste le plus gros producteur d'opales de valeur. (On trouve habituellement les opales de Lightning Ridge sous forme de nodules ou '' nobbies '' ). A la fin des années 80, le gisement de Coorcoran à 30 km à l'ouest de la commune fournissait d'éblouissants nodules d'opales noires en fortes quantités. La population grimpa à plus de 8000 habitants. A ce moment là l'opale se vendait à des prix record, parfois à un prix plus élevé au carat que celui du diamant. Parmi les gisements excentrés on trouve The Grawin, Glengarry, Sheep Yards et Mulga Rush, qui prédominait sur la production de barres d'opale foncée et noire.
Andamooka :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Andamooka
La ville d'Andamooka
Andamooka se trouve au beau milieu du désert, au bord du Lake Torrens (une dépression de sel de plus de 165 km de longueur). Le gisement fut découvert en 1935. Il est célèbre car il donnait des barres d'opales cristal lumineuses. Andamooka parvint au faîte de sa gloire dans les années 60 lorsque sa population atteignit 3000 habitants. Ce gisement est malheureusement épuisé, et n'offre qu'une très petite production commerciale depuis les années 70. Aujourd'hui presque toute la population d'Andamooka est employée dans les mines voisines d'uranium de Roxby Downs.
Coober Pedy :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Coober Pedy
Entrée de la ville de Coober Pedy
La majeure partie des barres d'opales claires du monde est extraite à Coober Pedy. Les mines s'étendent sur une zone de 50 km de long, s'étirant à peu près sur une ligne nord/sud. La ville atteignit son apogée dans les années 70, car elle produisait alors d'énormes quantités d'opales. Ceci attira de nombreux immigrants, venus du monde entier, à la recherche de la fortune. Les maisons de jeu illégales proliférèrent, certaines contenaient des douzaines de tables sur lesquelles des dizaines de milliers de dollars changeaient de mains. Les températures insupportables de l'été ont entraîné la plupart des habitants à vivre sous terre dans des maisons troglodytiques. En 2008 la production de Coober Pedy avait chuté de 15% par rapport à son âge d'or mais cette ville brûlante et poussiéreuse de l'outback abrite toujours plus de 4000 habitants, qui viennent dau moins 50 pays différents.
Mintabie :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Mintabie
La ville de Mintabie
Les fortunes de Mintabie se firent et se défirent en une décennie. En quelques années la population atteignit 1500 habitants. Il fallait du matériel solide et massif pour creuser dans le grès dur. Plus de 75 bulldozers, ainsi que de nombreux excavateurs et pelleteuses, exploitèrent rapidement ce très riche filon. Mintabie offrait des barres d'opale noire et claire de grande qualité. Ce matériau est extrêmement dur, dans certains cas il peut même rayer l'agate. Aujourd'hui l'activité minière de Mintabie n'est que très limitée.
Lambina :
L'extraction de l'opale, gisements d'Australie : Lambina
Mines d'opales de Lambina
Ce gisement grandit régulièrement depuis 1989, quand la production de Mintabie tomba en net déclin. En 2002, Lambina était le seul phare des mines d'opales d'Australie Méridionale, avec plus de 300 mineurs au travail sur les bulldozers et les excavateurs. Malheureusement, en 2005, ce gisement était également en régression. Généralement, il produit des barres d'opale noire et claire.
Mise à part les gisements Australiens, les opales sont présentes dans de nombreux pays dans le monde dont entre autres : les Etats-Unis (Virgin Valley Nevada, Idaho), le Mexique (Queretaro, Julisio, Hidalgo and Michoacán), le Honduras (Tablon), le Brésil (Pedro état de Piaua), le Pérou (Andes), le Guatémala, le Nicaragua, la Hongrie, la République Tchèque, la Slovaquie, la Turquie, la Tanzanie, l'Ethiopie (Mezezo, Welo, Gondar), etc...
La NASA annonce une incroyable découverte sur Mars !!!
Photo du satellite l'Orbiteur ''Mars Reconnaissance'' de la NASA révélant des roches martiennes contenant un minéral hydraté similaire à l'opale !
Cliquez sur la photo pour la visualiser en grand format.
En Novembre 2008, l'Orbiteur de la NASA ''Mars Reconnaissance'' , a observé dans de vastes régions de la planète Mars une nouvelle catégorie de minéraux contenant de la silice hydratée plus communément appelée ''OPALE'' . Grâce à l'orbiteur ''Compact Reconnaissance Imagin'' équipé d'un spectromètre, cette découverte suggère que de l'eau est restée à l'état liquide à la surface de la planète et a peut être accueillit la vie. L'identification de la silice, ''Est une découverte passionnante'' a déclaré Scott Murchie, l'investigateur principal, '' l'eau ayant pu avoir existé aussi récemment que 2 milliards d'années '' .
La silice hydratée a été formée là où l'eau a subi une altération due à l'activité volcanique ou l'impact de météorites, notamment dans le canyon nommé : Valles Marineris. Dans certains endroits, le spectromètre du satellite a observé de la silice mélangée à du sulfate de fer, que ce soit dans ou autour des lits de rivières asséchés. Cela indique que l'eau acide est restée sur la surface martienne pendant une période prolongée dans le temps.
Milliken du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie et ses collègues pensent que, dans ces zones, à faible température, de l'eau acide a été impliquée dans la formation de l'opale. Dans les zones où il n'existe pas de preuve claire que l'eau était acide, les dépôts se sont formés en vertu d'un large éventail de conditions.
'' L'important, est que plus l'eau liquide a existé sur Mars, plus la fenêtre pendant laquelle Mars a pu accueillir la vie est grande '' , dit Milliken. '' Les dépôts de silice serait de bons endroits à explorer pour évaluer le potentiel d'habitabilité de Mars '' .
5) Composition chimique de l'opale :
Composition chimique : Silicate hydraté
Système cristallin : Amorphe, Agrégat réniformes ou en grappe
Dureté : 5.5 à 6.5
Densité : 1.98 à 2.50
Indice de réfraction : 1,44 1,46
Dispersion : aucune
Transparence : Transparente, Translucide, Opaque.
Principaux gisements : Australie
L'opale est la seule gemme qui révèle sa beauté sans l'aide du lapidaire.
Une opale est un minéral composé de silice hydratée. La silice est un minéral de formule SiO2 et un composé chimique (dioxyde de silicium qui constitue principalement les roches sédimentaires : sable, grès). L'opale, est généralement amorphe et constitué d'un empilement plus ou moins régulier de billes de silices. La quantité d'eau contenue dans l'opale fait varier sa densité qui reste voisine de 2, l'opale est donc peu compacte et l'introduction de pigments fait changer sa couleur. Le minéral pur est transparent ou laiteux, s'il contient des oxydes de fer, par exemple, la couleur varie du jaune au brun ou même à l'orange mais la coloration de l'opale est due, surtout, aux jeux de lumière provoqués par sa stratification qui provoquent des interférences et donnent cet éclat nacré.
La qualité de l'opale précieuse est due à la diffraction des couleurs par les sphères de silice, toutes du même diamètre, réparties de manière très uniforme, diffraction qui n'existe pas dans l'opale commune appelée potch, dans laquelle les sphères, plus petites et de tailles différentes les unes des autres sont disposées au hasard.
Diffraction des couleurs dans l'opale due aux billes de silice
Diffraction des couleurs due aux billes de silice
Opale précieuse présentant une grille organisée à sa surface, qui transforme la lumière blanche en couleurs du spectre.
Une bille de 0.20 micron renverra du bleu, une de 0.25 micron du vert, une de 0.32 micron du rouge, etc...
Dans le cas de l'opale commune (ou potch) les microsphères sont de tailles différentes et ne sont pas organisées de manière méthodique, les couleurs du spectre ne sont alors pas renvoyées.
6) L'Opale, son Histoire, ses Légendes :
'' La pierre précieuse la plus prisée ''
Son nom viendrait d'un ancien mot sanskrit, upala signifiant pierre précieuse et le nom ''d'opale'' vient de ''Opalus'' , qui signifie ''observer un changement de couleur''.
Du temps des Grecs et des Romains elle était fort appréciée d'une part comme porte-bonheur, et d'autre part pour ses vertus thérapeutiques en relations étroites avec l'oeil, l'ophtalmos = la pierre des yeux.
Pline l'Ancien a écrit la première Histoire Naturelle du Monde, qui a été publiée pour la première fois en 77 ap. J-C. Dans cet ouvrage majeur, il écrit que : ''l'opale est la pierre précieuse la plus prisée et la plus chère de toutes les pierres de l'Empire, car en elle se trouve le feu subtil de l'escarboucle ou du rubis, l'éclat purpurin de l'améthyste, le vert de mer de l'émeraude, et toutes ces teintes y brillent, merveilleusement fondues.'' Pline écrit également que les opales atteignent les prix les plus hauts du fait de leur rareté et de leur beauté. Il parle de ''ceux qui ont classé les pierres précieuses lui ont donné le nom et la gloire du plus haut prix.''
Pline raconte que le sénateur romain Nonius, qui possédait une opale de la taille d'une noix estimée à 20 000 sesterces (vingt ans de solde d'un légionnaire), dut s'exiler plutôt que de la céder au général romain Marc-Antoine, amant de Cléopâtre...
Les Romains obtenaient leurs opales de marchands du Moyen-Orient et des mines à ciel ouvert de Hongrie et aimaient beaucoup cette pierre qui avait pour eux l'éclat de toutes les pierres précieuses en une seule. Ce sont les seules opales connues en Occident jusqu'à ce que les espagnols en ramènent quelques unes des Aztèques mais la réputation de l'opale en Europe n'était pas très bonne à ce moment-là d'autant que les opales de Hongrie vieillissaient assez mal à cause de la déshydratation.
A travers l'histoire, l'opale est considérée comme la pierre de la chance. A la fin du XIXème siècle et au début du XXème cependant, très probablement pour des raisons commerciales, les rumeurs nuisibles affirmant que l'opale portait malheur proliférèrent. Au temps des romains, on portait la pierre comme un porte-bonheur ou un talisman, car on croyait qu'une opale portait chance à son propriétaire. Dans de nombreux pays, l'opale fut et est considérée comme porte-bonheur sensible aux émotions : elle pâlirait devant un ennemi, rougirait devant un ami, etc..., pour d'autres, elle éloignerait le mauvais oeil. L'opale porte-bonheur, la pierre arc-en-ciel, la pierre de l'espoir, la pierre d'Octobre...
La première découverte d'opale en Australie date de 1849 et fut faite par le géologue allemand Johannes Menge. La production commença à White Cliffs (NSW)en 1890 et à Opalton (Qld) en 1896. Quand les opales australiennes arrivèrent sur le marché en 1890 les Hongrois firent circuler le bruit qu'elles étaient fausses parce que trop éclatantes !
Tullie Cornthwaite Wollaston, né en Australie Méridionale en 1863, a bravé des conditions de vie menaçantes pour acquérir des opales auprès des premiers mineurs dans des régions lointaines et désolées et cest lui qui a fait connaître l'opale australienne au reste du monde. Il est considéré comme le père de l'industrie de l'opale. Au début des années 1900, Wollaston présenta l'opale noire à l'étranger. Les marchands d'Hatton Garden, à Londres, pensèrent tout dabord que l'opale avait dû être traitée car ils nen avaient jamais vu d'aussi brillantes ni d'aussi belles. Wollaston établit de nombreux marchés en Europe et aux Etats-Unis au début des années 1900. L'Australie produit aujourd'hui environ 95% des opales de la planète et l'opale australienne est prisée dans le monde entier, grâce aux efforts du pionnier Tullie Wollaston.
En France : l'Opale porte malheur ???
Depuis le 19ème siècle, une superstition, devenue spécifiquement française, prête à l'opale un rôle maléfique. Diverses origines en ont été avancées dont entre autre l'accident arrivé au carrosse de Napoléon nommé Opale. Mais la raison semble être bien plus prosaïque : les lapidaires et les sertisseurs du 19ème siècle étaient pénalisés s'ils occasionnaient des dégâts aux pierres en les montant. Aussi le bris fréquent de ce minéral leur inspira l'opinion que la malchance était liée à cette gemme. Aujourdhui, ce sont les bijoutiers qui, plus ou moins consciemment, perpétuent cette idée, certains avouant qu'en s'ébréchant à chaque écart un peu brusque de température,
l'opale porte surtout malheur au portefeuille '' ...
Une légende raconte que l'Eternel, il y a de cela fort longtemps, métamorphosa en un fantôme nébuleux une très belle femme désirée par trois dieux jaloux. Pour qu'ils reconnaissent chacun son idole, Brahma lui donna son bleu céleste, Vichnou, l'éclat du soleil et Civa, son rouge flamboyant. Ainsi l'Eternel transforma une beauté éclatante en une ombre à laquelle il donna une nouvelle forme : l'opale......
Noces d'Opale :
L'anniversaire des 21 ans de mariage correspond aux Noces d'Opale, l'occasion idéal d'offrir en cadeau un bijou orné d'opale.
Articles connexes :
Découvrez également nos différents produits à la vente :
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage